Idée reçue n°17 : “les couches lavables, la nuit ce n’est pas possible ? Ce n’est pas assez absorbant !”

Partagez si le coeur vous en dit !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Mon défi :  répondre à 1 idée reçue tous les 2 jours jusqu’à épuisement du stock. 34 idées reçues répertoriées à ce jour !

Le parti pris c’est de vous donner deux pistes de réponses : avec humour ou avec un peu de sérieux ?

C’est parti pour l’idée reçue n°17 :

“les couches lavables, la nuit ce n’est pas possible ? Ce n’est pas assez absorbant !”

Y répondre avec humour :

1. Ce n’est pas mon problème, c’est le papa qui va se lever la nuit pour le changer…

2. De toute façon je serais réveillée toutes les 3 heures pour les tétées (ou le biberon) alors réveillée pour réveillée je pourrais le changer !

3. Et avant l’arrivée de jetables ils avaient une solution, ou alors les bébés baignaient dans leur pipi toute la nuit ?

Un peu de sérieux :

Alors commençons par les couches jetables. Il arrive également que des enfants en couches jetables soient « trempés » le matin. Et cela quand bien même tous les fabricants de couches jetables, à l’exception de quelques fabricants de couches écologiques, utilisent ce fameux polyacrylate de sodium.

Rappelons que le polyacrylate de sodium est ce gel super absorbant. Les trois gros avantages du  polyacrylate de sodium: son prix, sa capacité d’absorption (au moins 100 fois sa masse, certains disent jusqu’à 300 fois !) et sa capacité à garder les liquides même en cas de fortes pressions !

Son énorme capacité d’absorption permet aujourd’hui aux fabricants de couches jetables (certains fabricants de couches écologiques l’utilisent aussi !) de proposer des couches ultra fines !

Et pourtant ce fameux polyacrylate est depuis les années 80 sur le banc des accusés ! En effet à cette époque il est retiré des tampons aux États Unis pour être suspecté d’être à l’origine du syndrome du choc toxique. En France ce sont environ 20 cas par an d’origine menstruelle. Régulièrement des scientifiques (1) traitent de ce sujet sans toutefois faire de nouveau le lien avec le polyacrylate…

Enfin passons ! Malgré cela il arrive que les couches jetables fuient, et quelquefois il n’y a même pas besoin que bébé soit alité toute une nuit… Les professionnel(le)s de crèches vous le confirmeront !

Vives les boosters !

newborn-1400757_1920_esudroff de PixabayEt bien entendu que les fuites avec les couches lavables existent aussi ! Si ce n’est pas déjà fait, je vous invite à lire l’idée reçue n° 13 « les couches lavables ça fuit ! » Et les fuites peuvent être d’autant plus fréquentes la nuit tout simplement parce que bébé va être alité de 8 à 12 heures d’affilée ! Les ¾ des fuites en couches lavables la nuit sont certainement dû à un défaut de capacité d’absorption.

Et là trop facile : contrairement à la couche jetable où il est impossible d’augmenter la capacité d’absorption, avec les couches lavables c’est super simple de le faire. La solution s’appelle booster (appelé aussi doublure ou insert supplémentaire). 1, 2, voire 3 boosters s’il le faut (avec les serial pisseurs-euses, il faut bien cela des fois !). Et si certain(es) d’entre vous, à cause des sur épaisseurs,  s’inquiètent pour la motricité de bébé, vous pouvez lire l’idée reçue n°10 « Ça ne facilite pas la motricité / c’est pas physiologique »

C’est pour cela, que certains fabricants font le choix de proposer des couches de nuit qui sont ni plus ni moins que des couches de jour avec un coussin absorbant plus important ! Alors rien de plus simple que de transformer ses couches de jour en couches de nuit…

Finies les fuites la nuit ! Vive les boosters !

Rendez-vous dans 2 jours pour l’idée reçue n°18 :

“Les couches lavables, ce n’est pas adapté à tous les enfants !

D’ici là vous pouvez y aller,ci-dessous, de vos commentaires, de vos questions ou de vos retours d’expériences  !

A VOS COUCHES PRÊT(E)S CHANGEZ !

Crédit photo : Image gratuite de Esudroff sur Pixabay

(1) Hospices Civils de Lyon, Syndrome du choc toxique lié aux règles, 10 mars 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *